HRP : aventures pyrénéennes

HRP : aventures pyrénéennes

Samedi 6 août : refuge de la Brèche (2600 m)

            Ce matin, grasse matinée, lessive et mise au point de l'emploi du temps pour les prochaines étapes. Je me rends compte que si je suis le rythme, je serais trop loin en Espagne pour pouvoir revenir facilement en France samedi rejoindre Greg.  J'organise donc une petite escapade dans le parc espagnol d'Ordesa avec Matthieu, un nouvel ami que j'ai rencontré hier en faisant la queue à la douche. Il vient de déposer un copain à la gare et se retrouve tout seul à randonner pour la semaine à venir. Il aime les coins sauvages, les hauts sommets et le hors sentier ne lui fait pas peur. Parfait ! Nous décidons de dormir ce soir au refuge de la brèche juste sous la brèche de Rolland. Pour cela il nous suffit de monter 400 m de dénivelé à partir du parking en évitant la foule du cirque de Gavarnie car Matthieu a une voiture !!! Ainsi on pourra partir de bonne heure demain car il y a foule à la brèche de Rolland et monter au Taillon, sommet facile qui dépasse les 3000 m pour ensuite se balader dans le parc. Lundi nous irons dans le direction du mont perdu et ainsi je peux reprendre la HRP mardi pour être au refuge du portillon samedi, en espérant que la météo soit clémente car ça devrait tourner à l'orage dans la semaine m'a dit Greg. Pour l'instant, il fait beau et ça me fait plaisir de partir ainsi allégée de ma charge explorer un endroit que l'on dit superbe, en plus avec un nouveau compagnon de route.

 

            La montée au refuge de la Brèche se fait facilement, mais le sentier est très fréquenté par de nombreux randonneurs, mais aussi des personnes âgées et des enfants. Pourtant un panneau au départ du chemin indique bien un itinéraire de haute montagne et incite à la plus haute prudence... C'est ainsi que l'on voit tout un tas de gens monter péniblement à la brèche et en redescendre encore plus péniblement sur une pente raide recouverte de pierres qui roulent, avec certainement des accidents à la clé.

 

 

            Nous parvenons à trouver une bonne place pour la tente au milieu des cailloux (et oui, encore une fois, pas un brin d'herbe). Le cadre est superbe, le site surplombe le cirque de Gavarnie, tout est minéral, fantastique.

 

Bilan : - 400 m de dénivelé, pas trop fatiguant...

 

> dimanche 7 aout



05/03/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres