HRP : aventures pyrénéennes

HRP : aventures pyrénéennes

l'équipement

La tente

Ma tente est une tente 2 places (pour pouvoir y mettre le sac avec moi), double toit, pas trop chère, facile à monter et relativement légère puisque pesant 2.4 Kg, il y a mieux mais plus fragile ou alors beaucoup plus cher.

lien vers la tente en catalogue

Le sac

Mon sac était un sac de rando de marque décathlon acheté plusieurs années avant, assez spacieux et pratique car plein de rangements partout mais alors pas très confortable à porter. J'ai depuis investit dans un sac plus technique et plus cher avec lequel je porte beaucoup plus sur les hanches. Mais tout de même le bon vieux sac de chez décath a tenu jusqu'à la fin et il avait le mérite d'être là pour moi qui n'avait pas trop à dépenser!!

Le réchaud

Petit, à gaz, avec une popotte qui dépotte et pas très lourd, suffisant tant que le vent ne souffle pas. Prévoir une recharche en rab...

Les vêtements

Chaud et respirant sans être lourd:

  • 2 tee shirts respirants qui couvrent bien les épaules (même si c'est moins féminin) pour arrêter un peu avec les coups de soleil
  • 1 veste polaire chaude et coupe vent de surcroit
  • 1 veste gore tex de marque millet achetée pendant les soldes, ça vaut mieux...
  • 2 shorts, tous simples, même pas spécial rando...
  • 1 pantalon de survetement
  • bonnet, gants, écharpe, 2 ou 3 paires de chaussettes

Les chaussures

Alors là, sujet polémique. Les puristes vous diront grosses chaussure hyper rigides qui montent haut. Greg lui, il est plutot pour les chaussures basses et légères de type basket pour la course en montagne. C'est vrai, c'est pas mal, bonne adhérence, meilleur liberté du pied pour permettre tous les mouvements, séchage rapide, et surout permettent de garder le pas léger quand on a déja du poids sur le dos. Il est même possible de descendre des pierriers avec, je l'ai fait plusieurs fois! Mais si on fait ce choix, faire gaffe aux chevilles... A réserver à ceux qui ont un bon pas montagnard et qui savent marcher avec du poids sur le dos... Mais quand même, quand on y a gouté, on est accros, pas possible de revenir en arrière. A déconseiller formellement: la solution intermédiaire, chaussures semi-montantes qui m'ont valu une belle tendinite par frottement sur le talon d'achille et quelques jours à marcher en tongs.

A propos de tongs, ça pèse rien et c'est super agréable au bivouac.

Poche à eau

Pas forcément fun mais hyper pratique quand le sac et lourd et difficile à descendre et remettre constament sur le dos. La mienne fait 2 litres et ce n'est pas de trop. Elle permet de boire plus régulièrement sans se deshydrater, et vide, elle ne tient aucune place dans le sac. Juste un problème, avec la chaleur des moisissures finissent par se développer dans le tuyan. Pas très ragoutant mais ça ne m'a jamais rendue malade...

Le duvet!!

Là, je n'ai rien investit du tout. Mon duvet était un duvet basique de chez décathlon, plutôt léger mais pas très chaud. J'ai donc pris l'habitude de dormir habillée quand il faisait froid (il a gelé plusieurs fois y compris en plein mois de Juillet). Il existe des duvets plus chauds et pas très lourds. Pour moi les meilleurs sont les Vallandrés (je me suis équipée depuis), mais prévoir un bon budget!!!

Le matelas

Là encore, je n'étais pas vraiment à la pointe de la technologie. Il existe des matelas dans le commerce légers et assurant un bon confort. Encore faut-il savoir qu'à moins d'investir dans de la qualité, ils ne sont pas très costauds... Pour moi, c'était un vieux matelas de Greg, à boudins, antique quoi, plutôt lourd et dont 2 boudins étaient crevés. Il y a mieux, mais c'était mieux que rien et quand on est fatigué, on finit par dormir...



23/01/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres