HRP : aventures pyrénéennes

HRP : aventures pyrénéennes

cartographie

          Savoir quoi prendre comme cartes est une épineuse question... Acheter et surtout porter l'ensemble des cartes au 25000ème est inenvisageable. Mais se contenter du 50000ème est parfois hasardeux. Pour ma part, j'avais choisi d'acheter les cartes seulement pour les étapes dites difficiles et hors sentiers. J'ai donc porté les cartes au 25ème françaises pour les étapes dites de haute montagne et acheté les cartes au 50000ème pour les étapes dites hors sentiers en Espagne. Mon choix ne s'est pas révélé très judicieux et voilà pourpuoi:

  • Au pays basque espagnol, donc, dès le début de la traversée, le topo anonçait des étapes faciles sur sentiers. Je me suis donc dit que pour les 3 premières étapes, le topo et ses cartes suffiraient. Mal m'en a prit!!!! Le pays basque espagnol est un gigantesque terrain de jeux pour les chasseurs. On y trouve donc des pistes dans  tous les sens où l'on n'y croise pas un seul randonneur et donc pas le moindre panneau ou balisage. Et quand on y perdu, et même bien perdu, on sort assez vite de la petite carte du topo (qui n'aide pas beaucoup par ailleurs).
  • Les cartes au 25000ème françaises s'arretent véritablement à la frontière... Il n'est pas rare d'acheter une carte pour avoir la moitié de celle-ci illisible coté espagnol. Cela n'a donc que peut d'intéret surtout dans le parc national français. Même en haute montagne, les sentiers y sont bien tracés et  une carte au 50000ème suffit bien. On a alors la chance d'avoir plus d'informations sur le coté espagnol de la chaine... (il y a vraiment des jours où l'on passe d'un pays à l'autre de façon incessante).
  • Par contre en pays espagnol, il n'est pas rare d'avoir à suivre quelques pauvres cairns, tout à fait illusoire dans le mauvais temps. Les cartes espagnols au 25000ème existent, et oui !!!, je le sais maintenant, mais il n'est pas facile de les trouver. Il faut aller en magasin spécialisé ou fouiner sur internet, ou encore aller les chercher en Espagne.
  • Il est tout à fait pratique de se donner rendez-vous avec des amis au moins une fois dans la traversée afin de se débarrasser des cartes dont on ne sert plus et en reprendre de nouvelles...
  • Enfin l'idéal est d'avoir à dispostion une photocopieuse ou un scaner avec une imprimante de préférence A3 et de n'emmener que les morceaux de carte dont on a besoin...

Voilà. Pour les cartes au 25000ème il y a les cartes IGN françaises très bien faites (du moment qu'on a pas le malheur de passer la frontière):

et les cartes espagnoles, de 2 types, moins précises et moins faciles à lire à mon gout:

Enfin, les cartes rando-editions au 50000ème très lisibles mais peu précises et comportant parfois des erreurs à ne pas négliger (comme cette fois en Espagne où j'ai emprunté un sentier en trait rouge plein sur la carte et qui en réalité était tout à fait laissé à l'abandon ce qui obligait à le laisser pour cheminer dans la végétation, où encore ce gite à Isil qui n'existe pas dans le réalité...)



23/01/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres